jeudi 11 octobre 2007

[Bio/Découverte] Pourquoi Clint Mansell est un type bien ?

Parce qu’un soir de torpeur et de mélancolie, Bernadette, ne trouvant pas le sommeil après une énième journée de labeur, regardait encore une rediffusion de Vis Ma Vie dont le sujet était une strip-teaseuse se mettant à la place d’une mère au foyer. Comble du suspens, la jolie Amy était complètement désemparée lorsqu’il s’agissait de changer la couche du petit Antoine, la voix-off prenant alors un ton dramatique, et la musique se fut plus intense.

Parce que cette mélodie captivante accrocha son oreille, Bernadette était maintenant bien réveillée, et écoutait attentivement la montée de cordes, ponctuée d’une rythmique étrange, ressemblant à une machine d’usine en mouvement… Elle ne regardait plus du tout l’émission, et attendait patiemment le générique de fin afin de connaître le nom de la musique qui la sorti des brumes aliénantes TééFfunèstes. « Clint Mansell – Lux Aerterna ».

Parce que s’en suit un cercle vertueux. Bernadette ne peut résister à la sensation d’en connaître plus, d’en écouter plus. Elle décide de squatter le pc de Jérémie, espérant trouver davantage d’information sur ce mystérieux Clint Mansell, elle qui ne connaît finalement peu de choses à la musique si ce n’est quelques airs classiques qu’elle écoutait dans son enfance, les Pink Floyds dans sa période ado, et subissant les goûts de son mari Roger, tiraillés entre Johnny et Michel Sardou.

Parce qu’elle y apprend que Clint Mansell est né le 7 Janvier 1963, à Coventry en Angleterre. Qu’il est avant tout un compositeur de musiques de films. Que sa carrière a explosé avec le long métrage Requiem for a Dream en 2000, dont le morceau Lux Aeterna fut utilisé un peu partout dans des films, des séries, des émissions télé (dont celle qu’elle regardé encore il y a peu, mais qu’elle trouve bien fade maintenant…) tant la puissance et le lyrisme de la mélodie exprimaient pleinement les émotions qui surgissent de dedans la lucarne (ou de la toile, car c’est décidé, maintenant, Bernadette ira au cinéma). Que sa collaboration avec Darren Aronofski ne s’arrête pas là, puisqu’il composa également les musiques des films π en 1998, et The Fountain en 2006. Qu’il a aussi écrit les bandes originales, entre autres, de The Hole (2001), Doom (2005) (le jeu préféré de Jérémie, ça tombe bien !) et de Smokin’ Aces qui sortira cette année au cinéma.

Parce qu’avant ça, Clint était un peu comme Bernadette, une sorte de rebelle. Il faisait de la musique punk-rock-indus-avant-gardiste dans un groupe qui s’appelait Pop Will Eat Itself, qui connu son petit succès dans les années 80. Qu’il est toujours un rebelle dans l’âme, comme Bernadette, puisqu’il a fondé le label Vive La Revolucion! une sorte de contre-attaque à l’industrialisation massive de la musique et d’«art-terroriste » permettant de diffuser sa propre musique via des pressages limités de vinyles, rendant une part de valeur à la création musicale.

Parce que Clint écoute en boucle des musiques qui lui rappellent son adolescence, (Mogwai, avec qui il a travaillé sur la BO de The Fountain avec Kronos Quartet, et avec un nom pareil, c’est forcément super mignon ! Godspeed You ! Black Emperor, Sigur Ros, et M83, entre autres…) et que ça titille davantage sa curiosité, et que du coup, ça l’amène à reconsidérer sa propre envie de découvrir des choses ! C’est bon, Bernadette passera faire un tour à la FNAC et au vidéo club dès lundi soir, après le boulot. Bernadette pense qu’il n’est pas trop tard pour se faire un petit jardin secret culturel, d’autant plus qu’il y a encore tant à connaître…

Parce que Clint Mansell est un type bien.
Quelques lianes :

http://www.clintmansell.com/ <- Site Web officiel de Clint Mansell.
http://www.myspace.com/mansellclint <- Comme son nom l’indique.
http://www.myspace.com/themusicofclintmansell <- Encore un.
http://www.myspace.com/vivelarevolucionrecords <- MySpace de son label ambitieux.